cactus
Vie de maman

Bilan du défi 30 jours

Il y a un mois, je présentais un défi 30 jours pour se sentir mieux. L’idée était de faire des petites actions quotidiennes pour se faire du bien, de se centrer sur les choses qui nous font du bien à nous. S’aimer. J’ai eu envie d’en faire un petit bilan pour vous, mais aussi vous présenter l’ultime étape du défi: la création d’un vision board. Si vous ne savez pas ce que c’est, ce n’est pas grave, je l’expliquerai plus loin.

D’abord un bilan

Le défi en tant que tel, pour moi, il s’est très bien déroulé. J’ai dû sauter quelques étapes, moins adaptées à mon quotidien, mais de façon générale, je me suis choisie et ça a fonctionné. J’ai été capable de prendre du temps pour moi quotidiennement et c’est génial! Si on fait abstraction de tous les objectifs, le réel but du défi, c’était ça au fond, trouver un petit moment à chaque jour pour prendre du temps pour soi, sans nécessairement que ça coûte cher.

Les défis qui m’ont donné le plus de fil à retordre sont ceux qui impliquaient un moment « fixe », comme me lever ou me coucher plus tôt. Avec mon mini, c’est difficile de fixer un moment dans le temps pour me lever ou me coucher. Il y a aussi le défi d’aller marcher dans la nature que je n’ai pas pu faire, j’avais un rendez-vous cette journée là et le timing n’était pas très bon par la suite. Mais essentiellement, ce n’est pas grave et ça s’est bien passé.

Les objectifs qui m’ont fait le plus plaisir sont ceux qui impliquaient d’autres personnes. Je dois avouer que ça m’a fait beaucoup de bien d’envoyer des cartes à des amies. Ce n’est pas nécessairement quelque chose qu’on fait d’emblée et pourtant ça fait vraiment plaisir.

Je pourrais donc dire que personnellement, j’ai un bilan très positif pour le défi.

Pourquoi

Le dernier objectif

Comme je le mentionnais plus tôt, l’ultime objectif du défi est de créer un vision board. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas ça, au fond, c’est un tableau sur lequel on affiche nos objectifs à nous, une représentation visuelle de nos buts à atteindre.

Choisir un objectif principal

Le vision board vous appartient. Vous pouvez en faire ce que vous voulez, mais d’après-moi, mettre trop d’objectif défi l’idée de ce que ça devrait être. On veut focusser sur l’essentiel. On veut se motiver. En choisissant un nombre trop grand d’objectif, on peut se perdre de vue. Je préfère en choisir un seul, mais si vous en avez deux ou trois à travers lesquels vous ne pouvez pas vous décider, ce serait vraiment le maximum que je recommanderais.

Cet objectif principal devrait être le centre de votre vision board. Vous pouvez l’écrire, prendre une photo qui le représente, aller chercher une image ou un petit objet que vous pourriez accrocher au centre du tableau pour bien le visualiser.

Pourquoi au centre? Parce qu’autour, les objectifs secondaires viendront s’y greffer. Parce qu’on veut centrer toute notre attention là-dessus, tout simplement.

Sélectionner des objectifs secondaires

Les objectifs secondaires sont des objectifs plus petits. Ils peuvent être en lien direct ou indirect avec votre objectif principal. Ça peut aussi être des actions à poser au quotidien pour arriver à atteindre votre but ultime.

Good vibes

Création

Je suis une artiste incomprise. En fait, même moi je ne me trouve pas super bonne pour faire des visuels intéressants. Mais c’est pas grave. L’important, c’est que je me sente bien dans ce que je fais.

Pour créer votre vision board, vous allez avoir besoin d’un support. Ça peut être un babillard, un carton, un cadre, un tableau noir, un bout de mur… C’est vraiment à votre goût. L’idée, c’est que vous puissiez le mettre dans un endroit visible chez-vous. Donc essayez que ça s’harmonise un peu à votre décor pour que vous n’ayez pas le goût de le ranger dans le garde-robe à la première occasion. Sauf si, comme moi, votre bureau se trouve déjà dans un garde-robe et que c’est là que vous affichez votre vision board.

On veut donc que notre tableau soit esthétiquement agréable, pour vouloir le mettre en évidence, mais aussi pour vouloir y porter notre attention souvent. Il faut avoir le goût de le regarder. Il faut aussi être capable de s’en imprégner en un coup d’œil. Donc idéalement, on ne veut pas qu’il y ait trop de mots à lire, ni que ce soit surchargé (je reviens au conseil de ne choisir qu’un objectif principal).

Les items à y mettre

Je mentionnais plus tôt que l’objectif principal pouvait être représenté par une image, un mot, un petit objet. Au fond, c’est la même chose pour les objectifs secondaire. Au final, on veut que le tableau soit une représentation simplifiée de ce que vous avez en tête pour atteindre votre objectif principal. C’est important que le visuel vous parle à vous. Ce n’est pas grave si vous êtes la seule personne à comprendre ce qu’il y a sur l’ensemble que vous créez, c’est votre carte visuelle à vous, pas aux autres.

Pour avoir une plus grande esthétique, vous pouvez sélectionner des images qui sont toutes dans la même palette de couleurs ou utiliser des filtres avant de les imprimer pour leur donner un aspect similaire. C’est une création qui peut être élaborée ou simple, selon le temps que vous voulez y mettre et vos goûts personnels.

Les images peuvent être trouvées dans des revues, dans des livres, sur le web. Laissez aller votre créativité. Vous pouvez même dessiner ou prendre des photos si vous avez ces talents.

Quoi faire au quotidien

Votre vision board devrait devenir une destination quotidienne dans votre environnement. Allez le voir à chaque jour pour vous en imprégner. Concentrez vous sur l’objectif principal et regardez l’ensemble pour garder le focus sur ce que vous avez à faire pour l’atteindre.

Si avec le temps vous vous rendez compte qu’il manque des choses ou si des objectifs secondaires peuvent être modifiés, ajoutés, enlevés, n’hésitez pas à le faire. C’est normal que votre œuvre progresse à mesure que le temps passe. Le chemin vers votre objectif n’est pas tout tracé, c’est vous qui le créez.

love and confettis

En conclusion

Il est important, voire essentiel, de prendre des moments pour soi au quotidien. Vous êtes la personne la plus importante. Si vous ne prenez pas soin de vous, vous ne pourrez pas prendre soin des autres. Par de petits gestes, vous pouvez vous faire du bien. Inspirez-vous du défi 30 jours pour vous donner des idées ou inscrivez-vous à l’infolettre, je propose aussi d’autres outils gratuits aux abonnés.

Si vous avez mis de l’énergie à faire de vous une priorité, votre bilan personnel devrait être aussi positif que le miens.

Le vision board est un outil personnel à vous. Il est simple à construire et vous permet de mettre votre énergie à la bonne place pour atteindre un objectif qui vous fera du bien à vous. C’est pour ça que les idées que je présente ont souvent plusieurs options et sont assez ouvertes, parce que ma représentation n’est pas nécessairement la même que la vôtre.

Plein de douceur à vous!

Karine Guy

Maman de trois jeunes garçon, Karine est la reine de la maison de sa famille atypique et parfaite. Écrire est pour elle un moyen de cheminer à travers la résilience et l’adaptation. Elle croit que de nommer les choses est un moyen puissant pour sensibiliser à la différence, mais aussi pour grandir.

«

»

Qu'en avez-vous pensé?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.