Minimalisme
Organisation

Challenge de 30 jours de désencombrement (avec outil gratuit)

Au printemps, j’avais fait un défi de grand ménage. Je ne sais pas si vous l’aviez suivi, mais maintenant que l’automne arrive, je pense que c’est pertinent de faire une petite tournée autour de la maison pour désencombrer un peu. Pourquoi c’est le bon moment? Parce qu’avec l’été qui s’achève, on se prépare à passer plus de temps à l’intérieur. C’est beaucoup plus agréable de s’installer dans un petit cocon douillet et paisible que dans une pièce envahie de trucs inutiles. Êtes-vous prêts pour un challenge de désencombrement?

Pourquoi le désencombrement est si important?

Pour être honnête, j’ai beaucoup apprécié le livre Vivre simplement d’Élisabeth Simard. La lecture de ce recueil m’a inspirée et donné en vie de faire un ménage dans ma vie. Même si j’essaie de limiter mes achats compulsifs, je me rends compte que ma maison est remplie d’objets inutiles, de choses superflues. Quand je veux m’asseoir en fin de journée, je vois tout le ménage que j’ai à faire et ça me décourage. Je me sens envahie par les objets, les jouets.

Avoir un environnement moins encombré permet de respirer mieux, de réduire la charge de travail, de réduire le stress. Sans dire que le minimalisme est quelque chose d’essentiel pour moi, je veux quand même diminuer le nombre d’objets qui remplissent mon univers.

Télécharger le document PDF imprimable pour réaliser votre défi!

Par où commencer?

Je suis fan de listes. J’ai donc préparé un document dans lequel j’ai répertorié des choses inutiles qui peuvent encombrer notre chez-nous. Pour réaliser le défi, je vous invite à la télécharger, l’imprimer si ça vous plait mieux de travailler ainsi.

La liste n’a pas d’ordre précis, mais je suggère de faire le ménage d’un item à chaque jour. Je pense que de cette façon-là, tout le monde y trouvera son compte, tout le monde y trouvera son rythme.

Astuces avant de commencer

Je propose de préparer des boites identifiées « garder », « vendre » et « donner ». Ces boîtes permettront de regrouper les objets d’une même catégories de la liste, de mieux les organiser par la suite.

Une fois une boite remplie, c’est plus facile de la ranger, d’en disposer ou de réorganiser les choses qui s’y trouvent quand on est prêt.

Astuce 1: Quoi faire avec les choses « à donner » après avoir désencombré la maison?

Je suggère les organismes de charité ou les organismes sans but lucratif. Ils pourront faire une différence avec les choses qui ne vous conviennent plus. En donnant à des endroits comme Le Village des Valeurs, sans vouloir le nommer, on offre nos biens à une compagnie qui fait des profits quand même considérables sur des dons. D’autres endroits vont vendre à plus petit prix à des gens qui sont réellement dans le besoin. Ou vont utiliser les profits pour redonner à la communauté.

De mon côté, autant que possible, je donne à l’organisme Le Support. C’est un organisme sans but lucratif qui redistribue ses profits à des organismes communautaires en lien avec la déficience intellectuelle. Ça me touche directement.

Avant de connaitre cet organisme, j’aimais beaucoup donner à la Saint-Vincent-de-Paul, qui fait une grande différence auprès des personnes démunies.

Astuce 2: Où vendre les items « à vendre »?

À part les traditionnelles ventes de garage, il y a aussi kijiji qui était très populaire dans le passé. Il est encore utilisé, mais de plus en plus, il cède la place au Market Place de Facebook et à l’application Varagesale. Il existe aussi des groupes locaux de ventes et d’échanges pour différents types d’items, sur Facebook encore. Peu importe l’option que vous choisissez, prenez celle avec laquelle vous êtes le plus à l’aise. Mais aussi celle qui vous permettra de liquider le plus rapidement possible vos items non désirés. La raison de cette astuce est simple: on veut désencombrer, pas déplacer!

Astuce 3: Où jeter les items « à jeter »?

Selon la nature de ce que vous avez à jeter, c’est possible que vous aillez besoin de le faire à un endroit précis (autre que la poubelle). Avant de commencer votre séance de désencombrement, assurez-vous de connaître les règles concernant ce que vous vous apprêtez à jeter. S’il y a des points de chute dans votre ville pour les produits dangereux ou les objets volumineux, c’est bon de le savoir. C’est bien de se rappeler aussi que les pharmacies ont l’obligation de reprendre les médicaments périmés pour en disposer convenablement. C’est possible par contre, que vous aillez à aller dans la pharmacie qui a votre dossier de patient.

Et à Go! Je commence à désencombrer ma maison!

C’est le bout le plus intéressant: commencer le désencombrement!

Alors je conseille de prendre le temps de regarder les éléments sur ma liste, de sélectionner ceux qui vous inspirent le plus et de commencer, tout simplement. Si vous avez plus de temps devant vous, rien n’empêche de faire un ou deux la même journée et sauter un jour si vous êtes trop occupé. Mais idéalement, cochez tous les items de la liste avant la fin du mois.

En route vers le minimalisme

Prendre soin de soi, prendre soin de sa maison, prendre soin de ses choses en possédant moins, mais en appréciant mieux. C’est un peu ça l’idée derrière ce défi de désencombrement.

Avant que l’automne soit trop entamé, profitez en pour ouvrir les fenêtre, faire entrer de l’air frais et sentir toute la douceur qui s’imprègne chez vous.

Est-ce que vous participez avec moi au challenge de désencombrement?

Désencombrer sa maison

*Ce texte contient un lien d’affiliation avec LesLibraires.ca, un regroupement de librairies indépendantes du Québec. En utilisant ce lien pour acheter le livre en question, vous contribuez à encourager des librairies indépendantes, mais je reçois également 4% des ventes faites de cette façon.

Pour plus de défis et d’outils pour vous sentir mieux, vous pouvez aussi aller lire ici.

Karine Guy

Maman de trois jeunes garçon, Karine est la reine de la maison de sa famille atypique et parfaite. Écrire est pour elle un moyen de cheminer à travers la résilience et l’adaptation. Elle croit que de nommer les choses est un moyen puissant pour sensibiliser à la différence, mais aussi pour grandir.

«

»

2 commentaires

  • Hello ! Merci pour les conseils, je les applique très régulièrement car je vis dans 20m2 mais le problème c’est qu’on a tendance à surconsommer et du coup garder des choses qui ne nous servent pas au quotidien.
    Il faut adopter une certaine discipline pour ne pas vivre dans un capharnaüm !
    A bientôt,
    Lili

    • Karine
      Auteur

      Merci à toi pour ton commentaire!
      Quand nous sommes arrivés dans notre maison, on partait d’un petit 2 pièces. On a acheté plein de trucs pour meubler la maison et on a eu 3 enfants en 5 ans et se sont ajoutés des jouets d’enfants et des livres, et là, c’est rendu hors de contrôle. Clairement, j’ai besoin de me motiver pour y arriver, mais c’est plus que nécessaire. Et je compte bien qu’on modifie nos habitudes de consommation pour ne plus revenir au point où on en est maintenant. ☺️

Qu'en avez-vous pensé?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.