Start with why de Simon Sinek - Critique de lecture. Démêler pourquoi, comment et quoi pour entamer un projet personnel, un blogue ou une entreprise sur des bonnes bases. #startwithwhy #why #simonsinek #lecture #livre #entrepreneur #entreprendre #entreprenariat #vision #valeurs
Blogue

Start with why ou l’importance de débuter par pourquoi

On va se dire les vraies affaires : ce n’est pas un livre que j’aurais acheté à prime abord. Quand j’ai commencé à bloguer, il y a environ 1 an maintenant. J’ai demandé des suggestions à gauche et à droite au sujet de livres que je devrais lire absolument et celui-ci est revenu souvent. C’est ce qui m’a poussée à l’acheter. Start with why de Simon Sinek étant un bestseller en son genre, je me suis dit que ce n’était sûrement pas pour rien.

J’ai commencé à le lire en avril dernier. J’avais l’impression que j’étais sur une belle lancée avec mon blogue, je me sentais bien par rapport à tout ça. Je ne me cherchais pas du tout, au contraire, j’avais vraiment le sentiment d’avancer. Et, pour plein de raisons, j’ai interrompu ma lecture avant d’avoir terminé l’introduction. J’ai trainé le livre avec moi pendant plusieurs moi dans mon sac. À chaque fois que je l’ouvrais, j’avais l’intention de réellement m’y mettre puis quelque chose me retenait.

J’ai finalement décidé que s’en était assez et que je devais le lire. J’ai donc inscrit la date d’aujourd’hui dans mon calendrier éditorial et on en est là.

Mon opinion

Le livre est intéressant dans les concepts qu’il présente : le why, pourquoi débuter par le why quand on commence un projet, l’importance d’être clair sur notre why. Voilà! J’ai résumé le livre en deux lignes. C’est probablement ce qui aurait pu être fait par l’auteur. En fait, il donne énormément d’exemples. C’est bien, mais à un moment, j’ai simplement décidé d’arrêter de lire des sections entières, c’était trop.

Le livre tourne en rond à bien des moments. Il donne des exemples, des exemples contraires, il revient sur les premiers exemples, pendant des chapitres en entier.

Il aurait facilement pu résumer son livre en une cinquantaine de page et il aurait été très complet et sûrement plus intéressant.

Voilà, c’est dit!

Critique du best seller de Simon Sinek

Les concepts intéressants qu’on trouve dans le livre

À la base, le sujet est bon et pertinent, tant pour les blogueurs, les entrepreneurs que monsieur et madame tout le monde en fait.

C’est quoi un why?

C’est ce qui pousse les gens à faire les actions qu’ils font, leurs valeurs profondes, leur essence. Chaque personne, chaque compagnie, chaque blogue commence avec une idée qui pousse à se lever le matin et à avancer. Bien sûr, ça peut être l’argent, mais le why, le vrai, devrait être moins superficiel que ça. Parce que l’argent en lui-même n’est pas une raison « profonde », c’est plutôt le résultat.

Un why, c’est une vision et ça ne s’explique pas vraiment, ça se sent! Et c’est unique à chacun.

Quand j’ai commencé mon blogue, mon idée était d’exprimer des choses pour montrer aux autres qu’ils n’étaient pas seuls à vivre ça. J’ai parlé de santé mentale, de difficulté d’acceptation d’un diagnostic, de résilience difficile. Je voulais nommer ces choses pour briser la solitude et aider. Ça, c’était mon why derrière le blogue au départ, depuis, j’ai changé et je l’ai un peu perdu de vue, je reparle plus loin de l’importance que ce soit clair pour avancer.

Pourquoi débuter par le why

Simon Sinek exprime bien qu’il y a le why, le what et le how. Quand on démarre un projet, il y a tout ça qui se met en branle. Certaines compagnies commencent par le what. Ils parlent de leurs produits avant de parler des raisons qui les animent et leurs valeurs. L’attachement est alors plus difficile à créer avec les clients. Il est donc plus difficile pour eux de créer la loyauté.

En se montrant authentique, plusieurs compagnies (comme Apple, qui est souvent cité dans le livre) arrivent à créer un sentiment d’appartenance et c’est là où le why est essentiel. Ce sentiment d’appartenance créé, il y a une relation qui s’établit et celle-ci est difficile à briser.

Selon Sinek, c’est donc d’autant plus important que ce why soit clair dès le départ.

L’importance d’être clair dans notre why

En lançant un blogue ou une compagnie, ou même en créant des liens avec d’autres humains au quotidien, si les valeurs qu’on dégage ne sont pas claires, le lien qui va se créer ne sera pas clair non plus.

Trouver un why clair, ce n’est pas toujours évident. En fait, il faut parfois du temps et beaucoup de tâtonnement pour y arriver.

En conclusion

Le livre Start with why est un grand succès, il va sans dire. Il s’est vendu en millions de copies, il parle certainement à plusieurs. Est-ce que ça vaut la peine de le lire? Peut-être, mais je ne crois pas qu’il soit « si » intéressant. Maintenant que je l’ai lu par contre, j’ai certainement plus d’intérêt vers la suite Find your why ou du moins, trouver des moyens de trouver clairement ce qu’est mon why à moi, celui qui va me permettre d’avancer réellement et de définir ce qui va me pousser à avancer vers mes rêves.

As-tu lu Start with why? Qu’en as-tu pensé?

Start with why de Simon Sinek - Critique de lecture. Démêler pourquoi, comment et quoi pour entamer un projet personnel, un blogue ou une entreprise sur des bonnes bases. #startwithwhy #why #simonsinek #lecture #livre #entrepreneur #entreprendre #entreprenariat #vision #valeurs

Pour en savoir plus sur le why et comment le trouver passe par là, ça s’annonce vraiment intéressant:

Workshop de L’adjointe Virtuelle

Disclaimer: Ce texte contient un lien d’affiliation vers le site Les libraires, une librairie indépendante québécoise. En utilisant ce lien pour acheter le livre de Simon Sinek, je reçois 4% du total de la vente. Je n’ai aucune affiliation avec Valérie La Salle, l’adjointe virtuelle.

Karine Guy

Maman de trois jeunes garçon, Karine est la reine de la maison de sa famille atypique et parfaite. Écrire est pour elle un moyen de cheminer à travers la résilience et l’adaptation. Elle croit que de nommer les choses est un moyen puissant pour sensibiliser à la différence, mais aussi pour grandir.

«

»

2 commentaires

  • Je l’ai lu, et je n’ai pas réussi à dépasser l’introduction… Non pas que ce soit mauvais, mais je ne sais pas… Dans le fond, je me dis que tous les livres ne peuvent pas plaire à tout le monde, et puis c’est tout.

    Dans un registre tout à fait différent, j’ai A-DO-RE 50 nuances de grey et c’est d’ailleurs mon chouchou du top 05 de la littérature érotique (https://thesexychemicalcompany.wordpress.com/2018/04/24/top-5-de-la-litterature-erotique/), et pourtant ma sœur a détesté ce livre !!! Elle a trouvé l’héroïne niaise à souhait et le scénario sans queue ni tête ^_^

    Merci du résumé que tu offres de ce livre, à travers ton blog.

    • Karine
      Auteur

      Merci beaucoup pour ton commentaire.
      Je suis tout à fait d’accord avec toi, tous les livres ne sont pas pour tout le monde. Et c’est bien comme ça. J’ai mis tellement de temps à le parcourir celui-là, ça aurait très bien pu terminé de la même façon que pour toi d’ailleurs.

      Pour ce qui est de 50 shades of Grey, on parle d’un tout autre style. Je n’ai pas lu, même si c’est très populaire. Justement, je suis plus portée vers les livres de développement personnel que vers les romans présentement. Je te remercie pour le lien. Je verrai si je m’y attaques prochainement.

      Bonne journée!

Qu'en avez-vous pensé?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.