Ralentir demande du temps. Le livre À GO, on ralentit est un point de départ fantastique pour y arriver. #slowlife #slowliving #ralentir #myrosebuddha #madeleinearcand #maximemorin #collabo
Petite douceur

Ralentir lentement: À GO, on ralentit

Recevoir le livre À GO, on ralentit, a été un réel plaisir. Sorti en novembre, j’avais très hâte de l’avoir en mains. La description me parlait vraiment et je ne m’étais pas trompée. C’est un livre tout à fait dans la veine de ce que je propose sur Atypiquement Parfaite depuis plusieurs mois : se recentrer sur l’essentiel et ralentir.

Je trouve que décembre est le moment parfait pour vous parler de ce livre. C’est une magnifique idée cadeau pour les Fêtes, tant pour l’offrir que pour l’ajouter à notre liste de dernière minute.

Voici donc ce à quoi vous pouvez vous attendre dans ce guide du slow living.

Un guide pour ralentir lentement

Ce que Madeleine Arcand et Maxime Morin proposent dans leur livre, c’est une planification annuelle de reconnexion à soi.

À GO, on ralentit est séparé en 12 chapitres. Chacun d’eux donne des trucs à mettre en pratique, à son rythme, pendant un mois. À la fin de ce mois, on garde ce qui nous plait et on continue à cheminer dans le livre.

Les thèmes abordés

Établir ses priorités

Avant de s’engager dans un cheminement personnel, il faut d’abord connaître ce qui nous anime. Le « pourquoi », les valeurs, l’horaire, le respect de soi sont abordés avec douceur dans ce chapitre.

Des exercices concrets sont proposés, un calendrier, des suggestions, des questionnements, tout ce qu’il faut pour mettre le focus sur ce qui est réellement important dans notre vie. Parce que ralentir demande une certaine planification.

Ralentir demande du temps. Le livre À GO, on ralentit est un point de départ fantastique pour y arriver. #slowlife #slowliving #ralentir #myrosebuddha #madeleinearcand #maximemorin #collabo
Trouver son équilibre

Dans ce chapitre, on parle de santé mentale. Anxiété, pensées catastrophiques, mais aussi pleine conscience, respiration et moment présent.

Avec des récits très personnels, Madeleine et Maxime abordent ces sujets très chers à mon cœur.

J’aime particulièrement les exercices de respiration qu’elles proposent en fin de chapitre. Ils sont simples, concrets et accessibles à tous.

C’est une des beautés de ce livre justement, il s’adresse à quiconque recherchant un retour à la douceur.

Bouger

Dans ce chapitre, on aborde l’exercice.

Sans faire de leçon, les auteures nomment diverses façons se faire du bien au quotidien, en bougeant.

Elles ne misent pas sur un rythme d’entrainement trop intense, qui irait à l’encontre de ce qu’elles prônent dans ce livre. Elles proposent d’être à son écoute et d’y aller à son propre rythme, avec une activité qui nous fait plaisir.

Le désencombrement

Ici, on parle de réduire le nombre d’effets personnels dans la maison. Encore une fois, c’est tout en douceur.

Chaque pièce y passe, avec des trucs. Et on retrouve aussi des idées pour garder la maison rangée et des recettes de produits nettoyants maison.

J’ai déjà proposé un challenge de désemcombrement: 30 jours pour dégarnir notre maison doucement. Avec un aide mémoire à imprimer.

Commencer la journée sur une note zen

Dans leur livre, À GO, on ralentit, les auteures suggèrent de trouver l’émotion qu’on veut ressentir le matin. Avant même de se lancer dans un changement, elles veulent qu’on cherche en soi, le sentiment par lequel on voudrait être habitée.

Plusieurs trucs sont, encore une fois, donnés pour rendre les matins plus doux.

On retrouve aussi des suggestions de recettes simples pour des déjeuners rapides et délicieux.

Ralentir n’est pas synonyme de sauter des étapes importantes.

* Lien affilié

Savoir s’arrêter

Pour plusieurs, les weekends sont très chargés : sports des enfants, visites à la famille, soirées entre amis, etc.

Dans un contexte de slow living, c’est tout le contraire qui est proposé.

Non pas d’éviter les rencontres entre amis ou avec la famille, mais plutôt de choisir des activités qui sont en harmonie avec un rythme plus lent. Ne pas surcharger le weekend, pour arriver à recharger les batteries.

Performance et productivité

L’ego fait partie prenante de ce septième mois de transformation.

Madeleine et Maxime avec douceur l’idée qu’on se fait actuellement de la performance. Elles parlent de la tâche unique (monotasking) et de la bienveillance envers soi.

Elles souhaitent qu’on apporte légèreté à notre quotidien.

J’ai abordé le monotasking quand on est parent dans un billet.

Le sommeil

S’endormir, rester endormi et se sentir reposé suite à notre nuit. Ce sont les objectifs de ce chapitre.

Des postures de yoga y sont suggérées, on aborde l’autohypnose, le brain dumping et des rituels pour favoriser le sommeil. Un des trucs les plus important : laisser le téléphone hors de la chambre à coucher.

Ralentir implique, aussi, avoir l’esprit libre.

Je vous offre un exemple de brain dump à imprimer gratuitement. C’est dans la section infolettre du billet 5 outils chouchous

L’hyperconnexion

Dans le quotidien, la plupart d’entre nous avons maintenant un cellulaire greffé à la main (ou presque). Dans ce chapitre, on aborde donc l’importance de la déconnexion et comment faire une détox numérique.

La consommation responsable

Le zéro déchet devient beaucoup plus qu’une tendance. Pour de plus en plus de gens, c’est un mode de vie.

La consommation responsable ne se limite pas qu’à acheter du vrac, mais aussi à repenser entièrement la consommation de vêtements, meubles, produits pour le corps, etc.

On ne peut pas s’empêcher de faire le lien entre ce chapitre et la vocation de Rose Buddha.

Ce sont donc tous ces thèmes qui sont abordés au cours du dixième mois.

Manger, savourer, partager

Dans l’idée du slow living, l’alimentation est très importante. Pleine conscience à table, consommation de produits locaux et quelques recettes savoureuses.

Retour à soi

Dans ce dernier chapitre, Madeleine et Maxime parlent du fait d’être en relation.

Le temps pour soi est au centre de ce mois, parce que pour être en harmonie avec l’autre, il faut être en harmonie avec soi.

Communication non violente, bienveillance, mieux communiquer, être à l’écoute. Des thèmes essentiels pour rendre les relations fonctionnelles. Tant avec les enfants que les autres adultes.

Retour

Ce qui m’a particulièrement accrochée dans ce livre, ce sont les thèmes abordés, qui sont en ligne avec Atypiquement Parfaite.

J’aime énormément que chaque chapitre contient des trucs, des anecdotes personnelles, des entrevues avec des spécialistes et des exercices pour se positionner par rapport au thème abordé.

J’ai apprécié la douceur avec laquelle le livre est présenté. Il est imprégné de ce qu’il propose.

Je ne recommanderais pas nécessairement ce livre à quelqu’un qui est très avancé dans un processus de développement personnel. C’est un recueil qui, à mon avis, s’adresse à un large public. Il est parfait pour un débutant, pour commencer à se questionner tout en douceur.

Encore une fois, un magnifique livre à offrir, à demander et à conserver près de soi pour y revenir au besoin.

Comment faites-vous pour ralentir au quotidien?


Billets connexes:

Divulgation: Pour la rédaction de ce billet, j’ai reçu le livre À GO, on ralentit de la part des Éditions de l’Homme, mais, comme toujours, le contenu de ce billet m’appartient.

Ralentir demande du temps. Le livre À GO, on ralentit est un point de départ fantastique pour y arriver. #slowlife #slowliving #ralentir #myrosebuddha #madeleinearcand #maximemorin #collabo

 

Karine Guy

Maman de trois jeunes garçon, Karine est la reine de la maison de sa famille atypique et parfaite. Écrire est pour elle un moyen de cheminer à travers la résilience et l’adaptation. Elle croit que de nommer les choses est un moyen puissant pour sensibiliser à la différence, mais aussi pour grandir.

«

»

Qu'en avez-vous pensé?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.