Petite douceur

Tarots, oracles et cartes douceur

D’aussi longtemps que je me souvienne, j’ai été fascinée par la cartomancie, tarots et autres arts divinatoires. L’astrologie, les lignes de la mains, les feuilles de thé, tout ça, stimulaient mon imaginaire. J’ai essayé d’en apprendre plus en lisant, mais je suis une instinctive dans la vie. C’est peut-être pour ça que je suis si proche de mes émotions. Et mon cœur a choisi les cartes. C’est venu comme ça.

Pour moi, des tarots ou des oracles, ce sont des moyens pour se connecter à mes émotions, même à mieux les canaliser parfois. Certains jours, j’en ai vraiment besoin, d’autres non, mais les cartes font réellement partie de mon quotidien.

Voici donc l’histoire de ma vie à travers les cartes.

Avoir une connexion

Quand j’ai eu assez d’autonomie financière, je me suis acheté un tarot, puis deux, puis trois (c’est cher ces petites bêtes-là). Ça n’a pas été long que j’ai eu 6 paquets de cartes oracles et tarots divers dans une petite boite en bois.

Mon instinct m’a fait apprécier certaines cartes plutôt que d’autres. Je les trouvais plus belles, plus significatives, plus positives. C’était essentiel pour moi.

Je suis personnellement incapable de savoir si je vais connecter ou non avec un paquet de cartes dans un magasin. Je dois les toucher, les sentir, les serrer contre mon cœur un instant et en tirer une au hasard. Parfois je sens qu’un lien se crée, parfois c’est le contraire: il n’y a aucune énergie qui se dégage de la « réponse ». Seulement là, je peux savoir si le paquet est le bon pour moi. Un peu comme avec les gens que je croise. Parfois ce sont des coups de cœur inattendus, parfois ce sont des coups foudre et parfois ils laissent complètement indifférents alors que nous semblions avoir des points en commun.

Sentir l’énergie

J’ai utilisé mes tarots pendant plusieurs années, puis un jour, j’ai dû faire une coupure. Je les ai gardé précieusement, mais je ne sentais plus cette énergie si forte. Probablement parce qu’à cette époque, j’étais moi-même trop faible.

J’ai quand même gardé un paquet de cartes oracles près de mon lit. J’ai tiré une carte à l’occasion, quand j’en ressentais le besoin. Juste pour voir si j’allais dans la bonne direction ou quelle attitude avoir face à une situation qui me troublait.

Récemment, lorsque je suis allée au weekend #metime, je me suis rendue compte que je n’étais pas la seule à faire ça. En fait, plusieurs personnes le font au quotidien, juste pour se faire du bien et se donner un peu de douceur. Ça m’a donné le goût d’acheter de nouvelles cartes allant plus dans cette direction-là.

tarots

Les tarots

J’en ai plusieurs comme je le mentionnais. Je les ai tous acheté avec la conviction qu’ils seraient importants, mais je n’ai réellement tiré au tarot qu’avec un paquet.

Mes deux premiers achats

Pour mon premier tarot, le choix du tarot égyptien allait de soi. L’Afrique, mais particulièrement les pharaons m’ont toujours fascinée. Pendant mon adolescence, j’ai lu des histoires, des livres de géographie, des atlas, des romans historiques sur le continent africain et particulièrement l’Égypte pharaonique. Le tarot égyptien était une direction sure, je sentais qu’on allait connecter tous les deux. Une fois arrivée à la maison avec le paquet, j’ai tenté à quelques reprises de tirer, mais à chaque fois, je n’arrivais pas à faire une interprétation qui avait du sens pour moi. Tout me semblait toujours négatif plutôt que constructif, je n’arrivais pas à connecter du tout avec lui.

J’ai ensuite vu un tarot celtique. Je l’ai pris comme ça. Dans l’étalage, j’ai été attiré par la boite rouge. Rien d’autre n’était bien inspirant sur l’emballage en tant que tel, il n’y avait même pas de description au verso de la boite ou de photos des cartes. Quand j’ai ouvert la boite à la maison, ça a été une totale surprise. Je trouvais les cartes magnifiques. Les arcanes mineures étaient colorées, remplies de farfadets, de fleurs, de nature, d’arbres. Même si j’ai uniquement tiré avec les arcanes majeures, j’arrivais toujours à trouver un sens constructif aux lectures. J’ai l’impression que je connectais réellement avec ces cartes. Je pense que le paquet m’avait choisi.

Et les autres

Dans ma boite à tarot, il y a aussi un tarot de Marseille que j’ai acheté parce que je « devais » avoir le tarot classique parmi les classiques et des cartes des planètes qui ressemblent beaucoup à ce qu’on retrouverait sur une carte du ciel. J’ai tenté une ou deux fois de lire à l’aide de ces cartes, mais rien d’intéressant n’en est vraiment sorti alors je les ai rangées.

C’est la même chose pour les cartes des sorciers et les cartes des sorcières. L’aspect ludique des cartes des sorcières m’a amusée et l’aspect plus vieillot et la beauté des cartes des sorciers m’a attirée, mais ni un ni l’autre de ces paquet n’a suffisamment attiré mon attention pour que j’y porte un grand intérêt.

Les cartes oracles et autres cartes douceur

Ma mère, sachant à quel point j’aimais les tarots, m’a acheté un paquet de cartes appelé Guérir avec les anges. À ce moment-là, je ne savais pas qu’elles allaient être mes compagnes de voyage dans des moments difficiles. Je les ai rangées rapidement après les avoir reçues, parce que je ne les avais pas choisies moi-même. Je ne leur voyais pas beaucoup d’intérêt. Puis un jour plus ardu, je suis allée voir dans ma boite à tarots et je suis retombée sur ce paquet. J’ai tiré une seule carte qui m’a tout de suite parlé. J’ai donc mis le paquet près de mon lit et j’y suis revenue très souvent au début, puis à l’occasion. Ces cartes m’ont accompagnées pendant les dernières années, elles m’ont apaisée, réconfortée et botté le derrière, elles m’ont soutenue et donné de la force.

Derniers achats

Lors du weekend #metime, alors qu’on a tiré une carte du paquet de l’instructrice de yoga, j’ai ressenti le besoin d’aller acheter de nouvelles cartes.

Je suis allée fouiner en magasin pour trouver certains paquets que j’avais vus en ligne et qui avaient l’air inspirants. C’est ainsi que j’ai pris des cartes oracles de la sagesse Hooponopono et le coaching de l’âme qui me semblaient tellement pour moi. Mais mon regard s’est arrêté sur des cartes d’affirmations positives appelées « heart thoughts cards ».

Il n’y en avait qu’un paquet au magasin. Il était un peu reculé sur la tablette. J’avais déjà fait le tour de l’étalage 3 fois sans le voir, mais dès que j’ai posé les yeux dessus, j’ai senti que je devais le prendre. J’ai jonglé avec mes trois paquets, me demandant lequel j’allais laisser parce que ce n’était pas raisonnable. Ma raison disait de laisser les cartes du cœur parce que je n’étais pas venue pour ça et une autre petite voix me disait que si je laissais un ou l’autre des paquets, je devrais revenir parce que je ne saurais pas lequel était le « bon ». Finalement, ce sont vraiment mes favorites des 3 bien entendu!

Les cartes de l’instructrice de yoga, quant à elles, ont eu tout un effet sur moi. J’ai dû (oui! dû!) lui demander leur nom pour pouvoir les commander en ligne. Elles font maintenant partie de mon petit rituel. Je les consulte régulièrement (à tous les jours) et elles me font vraiment du bien.

J’ai maintenant rangé les cartes des anges et je prends ma petite dose d’énergie quotidienne avec mes nouvelles cartes favorites.

Donner un sens

Tirer une carte dans ma journée est une forme de ressourcement, un petit moment où je pense juste à moi. Je prends un moment pour me concentrer et méditer un peu, dans le silence. Je tire ma carte avec une question en tête et je sens que ça m’apaise et me donne de la douceur ou une piste de réflexion.

Et vous? Est-ce que vous utilisez les oracles ou les tarots dans votre vie de tous les jours? Ont-ils un effet positif sur votre vie? Et si vous n’en utilisez pas, quels sont vos trucs à vous pour vous recentrer?

Karine Guy

Maman de trois jeunes garçon, Karine est la reine de la maison de sa famille atypique et parfaite. Écrire est pour elle un moyen de cheminer à travers la résilience et l’adaptation. Elle croit que de nommer les choses est un moyen puissant pour sensibiliser à la différence, mais aussi pour grandir.

«

»

Qu'en avez-vous pensé?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.