Archéologie et histoire
Famille Stimulation

Musée de Pointe-à-Callière, le musée de Montréal

Je vis à Montréal depuis 16 ans. Je me suis dit des millions de fois que je voudrais visiter des musées, il y en a tellement qui sont intéressants dans la métropole! J’ai finalement décidé que c’était cette année que ça se passerait!

Mon grand a 6 ans. Il ne va pas au camp de jour cet été et j’ai décidé qu’on allait découvrir ensemble des lieux culturels de Montréal et les environs. Notre premier périple a d’abord été au Musée de Pointe-à-Callière, rien de moins.

Accessible même pour les enfants

Certains pourraient croire que les enfants trouveraient ce musée un peu trop aride, mais non. Mon grand a beaucoup apprécié. Nous avons parcouru les salles d’exposition dans un silence relatif et il a été très respectueux des consignes concernant les artéfacts. Il osait à peine toucher aux éléments interactifs.

Parenthèse – Une des particularités de mon fils HP, c’est que pour certaines consignes claires, il va être extrêmement respectueux. Ça peut être avantageux dans certaines circonstances, comme les visites au musée. Dommage que ça ne se transfère pas toujours à la maison, où j’ai droit à des crises de bacon, même s’il a 6 ans. – Fin de la parenthèse

Pointe-à-Callière est un musée de site, c’est-à-dire qu’il a été construit sur des lieux historiques authentiques. Lors de la visite de l’exposition permanente Ici naquit Montréal, le parcours sera jalonné par des vestiges datant de plusieurs siècles. Ces lieux sont friables et fragiles. Pour mieux conserver le site pour les générations futures, il est interdit de toucher les vestiges. Le Musée et ses salles d’expositions sont munis de système électronique de mouvements et sont également sous surveillance vidéo.- Pointe-à-Callière, Le musée de Montréal

Le fait que les salles soient grandes, proposent des univers variés, des éléments interactifs, des stimulations sonores et visuelles (par l’éclairage notamment), rend la visite vraiment adaptée tant pour les enfants que pour les adultes. J’ai particulièrement apprécié le sentier dans l’égout, parce que l’ambiance sonore était si apaisante que mon fils marchait lentement et parlait doucement, c’était extraordinaire! Je serais restée là toute la journée!

La durée de la visite

Nous n’avons pas lu tous les écriteaux, ni été visionner le film d’accueil. En prenant le temps de le faire, nous aurions facilement pu passer une demie-journée au Musée. Nous avons plutôt passé une heure et demie/deux heures et c’était suffisant pour mon coco. Nous avons pris le temps d’interagir avec certains éléments du Musée (tant audio que visuels), nous avons exploré le belvédère, nous avons aussi passé du temps dans la section des corsaires pour que mon bonhomme se dégourdisse. Je peux donc dire que nous avons sensiblement tout vu, mais pas en profondeur. Pour un enfant comme mon coco, c’est pas mal la durée maximale qu’une visite peut durer pour soutenir son intérêt.

 

Les attraits particuliers

Nous avons vraiment beaucoup apprécié le belvédère. Il donne une vue imprenable sur le Vieux-Port de Montréal. Apparemment, c’est une partie du musée qui est souvent oubliée.

J’en ai déjà parlé, mais je le répète, les égouts sont vraiment une zone à apprécier le plus longtemps possible, surtout si vous y allez avec des enfants. L’ambiance y est particulièrement apaisante.

Présentement, il y a une exposition sur les Reines d’Égypte. Comme l’Égypte m’a toujours fascinée, c’est un peu ce qui m’attirait vers ce musée au départ. C’est une magnifique exposition, à voir absolument. Comme c’était plutôt à la fin du trajet proposé, mon coco commençait à être un peu trop fatiguer pour qu’on puisse apprécier tout ce qu’il y avait à découvrir à sa juste valeur, mais c’était vraiment magnifique! Si j’avais à y retourner, je commencerais probablement par là, question que l’énergie ne fasse pas défaut. J’ai jusqu’au 4 novembre pour me décider.

Ce qui nous a le plus fasciné

Mon fils a bien aimé le bateau de pirate, mais ce qui a le plus croqué son attention c’est l’exposition des Reines d’Égypte, malgré le fait qu’il ait voulu quitter. Je pense que le fait que certains sarcophages étaient ouverts et que je lui ai parlé de momies l’a un peu ébranlé.

J’ai déjà mentionné que moi aussi j’avais beaucoup apprécié l’exposition des Reines d’Égypte et les égouts collecteurs, mais je dois dire que la salle du Marché est tout aussi intéressante. Elle est vaste et permet de découvrir beaucoup de choses tant sur l’allure des lieux que sur le fonctionnement des marchés publics à Montréal à travers les âges. C’est une salle qui vaut la peine d’être découverte et explorée avec attention.

Les points bonis

Le personnel que nous avons rencontré était vraiment à l’écoute et aidant. Nous avons beaucoup apprécié, en cette journée de grande chaleur, que la visite soit possible de l’intérieur. Pour ceux qui ne le sauraient pas, le musée de la Pointe-à-Callière connecte plusieurs bâtiments entre eux, mais ils sont joints par des souterrains. Les jours de pluie, de froid ou de grande chaleur, ce fait est particulièrement apprécié.

Nous sommes allé faire la visite un mardi matin à l’ouverture. Le musée était très calme à cette heure-là. Il y avait bien un groupe présent sur place, mais tout se passait dans le calme. Outre les salles où nous étions présents en même temps que la visite guidée, le reste du musée était presque désert, ce qui nous a permis de profiter au maximum du caractère immersif des lieux.

Conclusion

Je recommanderais volontier une visite au musée de la Pointe-à-Callière, tant pour les adultes que pour les familles. C’est une très belle découverte pour nous et ça donne vraiment envie d’en profiter encore!

Avez-vous déjà eu la chance de découvrir les fondations de Montréal?

«

»

Qu'en avez-vous pensé?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.