30 days selflove
Petite douceur

30 jours pour mieux s’aimer

L’amour des autres est précieux, mais on oublie souvent l’importance de s’aimer nous-mêmes. Pourtant, c’est à la base de tout. Sans prendre soin de nous, sans s’accorder l’importance qu’on mérite,  on ne se donne pas beaucoup de chance de pouvoir soutenir et aimer correctement les autres. J’ai pensé mettre en place un défi de 30 jours, pour mieux s’aimer.

Pourquoi l’été?

Au même titre que j’avais proposé un défi de 30 jours pour se sentir mieux en avril, j’ai pensé que l’été était propice à prendre aussi du temps pour être à l’écoute de soi-même. Généralement, nous sommes un peu moins à la course, un peu plus détendu. Les opportunités sont devant nous pour relaxer et aller à l’extérieur, c’est donc un bon moment pour s’accorder du temps.

Sur le blogue de Mamanbooh récemment, j’ai proposé une série de 30 exercices de gratitude. Je crois que les deux défis se complètent. Ils peuvent tout aussi bien se faire un à la suite de l’autre que simultanément.

Trouver les bons outils

Je pense que c’est important de le faire sous forme d’introspection. La première activité proposée est de démarrer un journal. Pourquoi ne pas aller en boutique pour choisir un cahier de notes qui vous plait vraiment pour ce défi? C’est tellement important d’avoir un outil qui nous plait avant de se lancer. Soyons fous! Pourquoi pas en profiter pour choisir aussi un crayon qui écrit bien si vous n’en avez pas? C’est tellement plus agréable de pouvoir poser nos idées et nos ressentis sur papier à l’aide d’un médium qui nous convient.

De l’introspection sans hashtag

Une chose essentielle avant de commencer ce défi est d’arriver à se créer des moments pour soi dans la journée. Je suggère donc de prendre une trentaine de minutes à chaque jour pour aller à l’extérieur, soit pour marcher, prendre du soleil ou même écrire.

À travers le défi, il y aura bien sûr des actions à prendre, mais la majorité des éléments demandent de réfléchir et d’écrire. Pourquoi? Parce que pour s’aimer, il faut comprendre certains éléments de nous-même, il faut savoir d’où on vient pour savoir où on va. C’est un processus, un cheminement. Pour certaines personnes, ça se fait aisément alors que pour d’autres, ça demande beaucoup plus de temps. Il est important de garder en tête qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de réaliser ce défi. Il faut simplement bien garder en tête l’objectif principal de cette activité: s’aimer mieux.

Contrairement aux autres défis que j’ai proposé, je n’ai pas décidé d’associer de hashtag (#) à celui-ci. Je trouvais important que chacun se concentre d’avantage sur l’introspection que sur ce qui allait être présenté sur les médias sociaux. Certains défis se prêtent mieux au partage, mais je ne crois pas que ce soit le cas de celui-ci. Si vous voulez partagez, ce sera un plaisir de suivre vos progrès, mais je ne veux pas que ça devienne un objectif en soi.

Ce que j’aimerais lire par contre, c’est votre verdict à la fin. J’aimerais savoir si vous avez cheminé. Vous pouvez le faire en m’envoyant un message privé sur Facebook ou un courriel ou même en laissant une évaluation sur ma page Facebook si le cœur vous en dit.

Le choix des éléments du défi

Je me suis servi de mon expérience, mais aussi de défis que j’avais déjà tentés. J’ai pris le temps de créer un ordre logique dans le cheminement intérieur qu’on devrait faire dans ce genre d’activité. Je suggère donc de suivre l’ordre le plus possible au cours du défi, puisqu’il y a une progression dans les questions posées et les méthodes de ressourcement proposées. Bien sûr, vous êtes maitres des cartes et vous avez plein contrôle sur ce qui a un sens réel pour vous. Au bout du compte, c’est votre périple à vous que vous vous apprêtez à vivre.

Le document peut être téléchargé sous format PDF, imprimé et même plastifié pour résister au temps!

Je vous envoie plein de douceur! Au plaisir de lire vos commentaires suite au défi!

Êtes-vous prêts à embarquer?

prendre soin de soi

Pour télécharger la version PDF imprimable

 

Karine Guy

Maman de trois jeunes garçon, Karine est la reine de la maison de sa famille atypique et parfaite. Écrire est pour elle un moyen de cheminer à travers la résilience et l’adaptation. Elle croit que de nommer les choses est un moyen puissant pour sensibiliser à la différence, mais aussi pour grandir.

«

»

Qu'en avez-vous pensé?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.