Anxiété Vie de maman

Me time du dimanche

À chaque semaine, je me réserve des petits moments à moi comme je peux. Quand papa n’est pas là, c’est un peu plus difficile, mais j’y arrive. Comme endormir l’enfant #3 représente tout un défi, c’est souvent à ce moment-là que je prends le temps de m’avancer dans l’écriture d’un billet, de la lecture ou même des réflexions sur moi-même.

Bruit de fond

On s’entend que de faire de la relaxation ou essayer d’être 100% focus quand le bébé fait des vocalises pré-endormissement, c’est plus ou moins l’idéal. C’est pour ça que je garde ça pour d’autres moments. J’ai besoin de quelque chose de plus encadrant, tout en étant facile à réaliser en étapes si c’est nécessaire (parce que les moments pré-dodo du coquin peuvent trainer en longueur et demander de l’attention). C’est pour cette raison que je me suis acheté des livres.

À travers chacun, parce que j’en ai plusieurs (je vis un peu dans l’excès faut croire), il y a des questions et des pistes de réflexion sur des sujets sur lesquels je ne me serais peut-être pas arrêtée instinctivement. Le but déclaré de ces cahiers est d’aider à focusser sur les bonnes choses pour se sentir bien, pour être honnête, ça fonctionne.

Quête de bonheur à travers soi

Toujours compter sur les autres, ça veut dire être toujours en attente, et malheureusement, ça implique souvent de la déception et du ressentiment. Attendre après les autres pour être heureux est donc un non sens en soi, il faut construire notre propre bonheur (et en plus, ça rend fière!). Je ne suis pas arrivée à ces constats du jour au lendemain, mais à force de prendre le temps de m’interroger sur ce qui me rendait vraiment bien et pourquoi.

Viens voir ce que j'offre comme service d'accompagnement. Toi aussi tu peux devenir parfaite, atypiquement parfaite.

Les livres des 52 lists sont vraiment magnifiques. Je les ai trouvés chez Chapters. Même s’ils sont en anglais, j’y réponds en français. On s’entend que j’introspecte en français (quoi que de temps en temps, je suis bilingue avec moi-même). À chaque semaine, il y a un exercice à faire comme de se rappeler de paroles gentilles dites par des gens de notre entourage, les écrire sur une feuille et les afficher à la vue pour se rappeler ces mots doux en tout temps, même les jours difficiles ou faire une liste de personnes qu’on admire et trouver les points en commun qu’on a avec elles… À travers ces listes et ces exercices, j’ai l’impression de me sentir de mieux en mieux avec moi-même et de plus en plus confiante en moi, ce qui n’est pas rien! Comme je l’avais raconté ici, je suis une personne anxieuse et une de mes caractéristiques est de me remettre constamment en question et d’être très dure avec moi même, après un temps, on fini par y croire… Ça fait donc du bien de se regarder avec un peu plus de recul.

L’instant présent et des objectifs clairs

Les autres cahiers, je les ai trouvé chez Michaels. Ils en ont toute une collection abordant différents thèmes. Je me suis limitée aux 3 qui me parlaient le plus, mais il y en avait beaucoup d’autres.

À la base, ces cahiers servent un peu à la même chose qu’un bullet journal si vous connaissez ça, mais sans avoir à le créer. Un bullet journal est un genre d’agenda sur les stéroïdes pour les personnes créatives. J’ai essayé de m’en faire un, mais ça tournait tout le temps que je le trouvais laid et je l’abandonnais, d’où les cahiers. À l’intérieur on y trouve des endroits pour noter nos pensées, écrire nos buts avec une date butoir, faire des listes, écrire de quoi on est fier aujourd’hui et quel changement on veut faire dans notre vie demain pour avancer… Ce sont des choses que je considère maintenant importantes à écrire régulièrement, c’est pour ça que je me prends un moment à chaque semaine pour me réévaluer. En prime, ça me fait du bien!

Depuis que j’ai commencé à m’accorder ce petit moment hebdomadaire, je pense qu’une transformation s’est opérée chez moi. C’est sûr que bien d’autres choses dans ma vie ont pu y contribuer, mais le vrai changement, il vient de l’intérieur. Je me sens renaître et le bonheur fait du bien.

Vous accordez vous des moments pour vous remettre en question? Vous fixez vous des objectifs à court terme qui vous permettent de vivre des succès?

Plein de douceur à vous! Je vous souhaite de vous trouver vraiment, si ce n’est pas déjà fait!

Karine Guy

Maman de trois jeunes garçon, Karine est la reine de la maison de sa famille atypique et parfaite. Écrire est pour elle un moyen de cheminer à travers la résilience et l’adaptation. Elle croit que de nommer les choses est un moyen puissant pour sensibiliser à la différence, mais aussi pour grandir.

«

»

Qu'en avez-vous pensé?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.